We love Amber !THE OUTNET.COM (UK)We love Missy !

mercredi 25 mai 2011

mardi 24 mai 2011

Sarah Rutson wearing Azzedine Alaïa







Sarah Rutson is wearing Azzedine Alaïa shoes. A suede version of them are available on Net-a-porter :













You can shop these cutout suede lace-up sandals by Alaïa at Net-a-porter.

Jennifer Dixon

dimanche 22 mai 2011

Hyères 2011 : La Villa Noailles

La villa Noailles de Robert Mallet-Stevens, architecture inachevée et inaboutie, d'un modernisme (malgré le simulacre des façades unies) plus intériorisé qu'extériorisé (ni pilotis, ni plan ni façades libres) est surtout remarquable par son dialogue (maîtrisé ou non) constant avec le site, la vue, la nature : multiplication des toits terrasses, larges baies vitrées de la piscine, mur d'enceinte percé et cadrage du paysage dans la cour, petit jardin géométrique de Gabriel Guévrékian et jardin suspendu. La nature n'est ni mise à l'écart ni rejetée et pourtant l'Architecture, elle aussi, est bien présente, en blocs. (Et tout nous pousse dans cette architecture à vivre à l'extérieur, la chambre en plein air avec son lit, la chambre d'ami et son auvent, la baie du petit salon escamotable) (comme sur un navire en pleine mer).






La villa est tout aussi intéressante non seulement par ses aménagements intérieurs (plus ou moins visibles, comme le mécanisme des horloges électriques), mais également pour deux de ses pièces, le salon rose et la salle des fleurs.







Salle des Fleurs, composition murale géométrique de Theo van Doesburg (1925)




Theo van Doesburg, figure, théoricien, acteur du mouvement De Stijl, ami et adversaire de Mondrian, nous propose dans cette toute petite pièce une expérience unique et remarquable* :
Entrer dans l'espace de la Peinture. (La peinture telle que la concevait le mouvement De Stijl.)
Car entrer et occuper cette chambre c'est se retrouver entouré de toutes parts de couleurs, primaires (rouge, jaune) et non-couleurs (noir, gris), distribuées en diagonales, qui découpent les murs et le plafond en un mouvement dynamique.
Ces formes triangulaires trapézoïdales s'étendent ainsi sur toutes les surfaces. Et l'expérience est celle d'un volume qui diffuserait dans toute les directions.
Par le jeu des diagonales et des couleurs (donc de la température de la lumière et de ses propriétés réflectives) celui qui entre dans cette pièce est soumis à une modification de son ressenti spatial, temporel et affectif.


*selon les aléas de la rénovation


Le salon rose, à lui seul (comme passage (via, entre autres, l'utilisation par l'architecte de la ligne) de l'espace tridimensionnel à l'espace bidimensionnel), justifierait la présence en ces lieux d'un festival de la mode et de la photographie (si une telle justification était nécessaire).


vendredi 20 mai 2011

Hyères 2011 : Léa Peckre


copyright Etienne Tordoir



copyright Etienne Tordoir



C’est la jeune créatrice française Léa Peckre, diplômée de la célèbre école de La Cambre à Bruxelles – dont est issu Olivier Theyskens –, qui a remporté le Grand Prix du Jury L’Oréal Professionnel pour la Mode décerné à l’occasion du Festival International de la Mode d'Hyères. Ce prix, doté de 15 000 euros, permet également à la gagnante de présenter un défilé lors des prochaines collections parisiennes, puisque L’Oréal Professionnel lui octroie aussi un espace de représentation (L’Académie, rue Royale) de même qu’une cabine coiffure.




copyright Etienne Tordoir



copyright Etienne Tordoir



Cette collection, qui est la collection de dernière année d’études de Léa Peckre, a déjà été accueillie avec succès puisqu’elle a été primée en Belgique à l’automne 2010 au cours du "Fashion Weekend" (présidé par Nathalie Rykiel) et qu’elle a déjà été exposée dans deux des boutiques Rue Blanche (à Bruxelles et Anvers) dans le cadre du "Rue Blanche Award" qui récompense l’élève de La Cambre distinguée pour son talent par la créatrice de cette marque.











Intitulée "Cemeteries are fields of flowers", la collection réalisée par Léa Peckre, qui a par ailleurs déjà travaillé chez Jean-Paul Gaultier, Givenchy et Isabel Marant, rappelle en réalité bien peu les cimetières dans leur aspect mortuaire, mais plutôt une nature endeuillée, un crépuscule automnal. Centrée sur des couleurs cuivrées et mordorées, alliant les reflets des sequins aux transparences de tissus ajourés, elle évoque un décor à la fois sculptural dans ses volumes et naturel dans ses matériaux et ses formes. On y retrouve ainsi une inspiration à la fois marine (la nacre), végétale (le bois et ses ramures), et minérale (les sculptures ornementales qui surplombent les pierres tombales).











Lors du défilé, les modèles apparaissent enfin comme autant de statues qui s’animeraient pour révéler leurs atours et tenter, brièvement, d’effacer la distance qui sépare la vie de la mort.

jeudi 19 mai 2011

Eres Lingerie Automne-Hiver 2011/12 : Eliza Cummings


Eliza Cummings



Double inspiration pour la nouvelle campagne d'Eres Lingerie automne-hiver 2011 :

une inspiration lynchéenne tout d'abord, où Eliza Cummings semblable à Isabella Rossellini dans Blue Velvet, est exposée aux regards sous une lumière saturée de couleur :





crédit : ERES





Puis ambiance nocturne et orageuse qui se fait plus poétique ; on retrouve alors les cadrages caractéristiques du travail de Camilla Akrans, la présence des fenêtres et les effets qu'elles impliquent (reflets, buée et irisation) de même que l'intensité du ciel.
On pense ainsi aux Ailes du Désir de Wim Wenders (Der Himmel über Berlin) pour les poses introspectives, ou même à Füssli.






crédit : ERES




crédit : ERES



Campagne Eres Lingerie automne-hiver 2011
La photographe : Camilla Akrans
Le modèle : Eliza Cummings (Nathalie)

Images courtesy of ERES.

mercredi 18 mai 2011

Hyères 2011 : Céline Méteil


Agnes Karlsson

copyright Etienne Tordoir




copyright Etienne Tordoir




Lors du Festival International de la Mode d’Hyères, présidé cette année par l’énigmatique Raf Simons, Céline Méteil a remporté le Prix Première Vision ainsi que le Prix du Public et de la Ville d’Hyères.
Le Prix Première Vision, attribué pour la première fois, permet à la jeune créatrice française de bénéficier de 10 000 euros et lui offre l’accès au prochain salon qui aura lieu en septembre 2011. Première Vision est en effet le premier salon des tissus d’habillement et a déjà soutenu l’ensemble des candidats en lice en les mettant en contact avec les fabricants qui leur ont ainsi permis de réaliser leur collection.





copyright Etienne Tordoir





copyright Etienne Tordoir




La collection créée par Céline Méteil, qui a déjà travaillé en tant que seconde d’atelier chez Balenciaga et chez John Galliano, est entièrement réalisée en jaconas, cette fine mousseline qui est utilisée lors des essayages. Choisissant ainsi de montrer ce qui précède et, ce faisant, structure la robe, elle réalise de vaporeuses chrysalides qui révèlent autant cette étape de construction qu’elles en dévoilent l’aboutissement. Tout repose sur la fragilité de cette toile qui détermine l’essence et l’avenir du vêtement. Lui accordant une valeur en propre, elle joue de sa finesse et des transparences qu’elle implique pour créer des variations entre plis, superpositions et mises à nu. Le travail de Céline Méteil se présente ainsi comme la mise en avant de l’infinie délicatesse du vêtement, de la précision du geste qu’il suppose et de la pudeur qui le gouverne. Cette collection très épurée nous a beaucoup plu.







La même robe exposée au showroom et portée lors du défilé.






Une jeune mannequin portait une autre robe réalisée par Céline Méteil.




On réalise ainsi, dans cette alternance entre vision proche et éloignée, vêtement exposé et porté, combien le volume et la représentation en mouvement sont importants et lui accordent toute sa valeur. Le corps est ainsi décisif pour juger du tombé, la scénographie du défilé est essentielle à la dramatisation et, ce faisant, à la "romantisation" d'une collection. A savoir qu'il est nécessaire de l'insérer dans un contexte à la fois humain et artistique qui suscite l'émotion et l'imagination pour lui accorder une signification qui puisse être proprement subjective.

mardi 17 mai 2011

Défilé Chanel Croisière 2011/12

Here is our selection of our favorite looks from the Chanel Cruise 2011/2012 Collection :




Monika Jagaciak




Sara Blomqvist







Sophie Srej




Monika Jagaciak




Svea Kloosterhof




Anna Selezneva




Merethe Hopland




Maud Welzen




Stella Tennant




Frankie Rayder




Barbara Palvin




Magdalena Frackowiak




Fei Fei Sun




Kristen McMenamy




Kinga Rajzak




Caroline Brasch Nielsen




Saskia de Brauw




Asa Engstrom




Rose Smyth




Julia Nobis




credit : CHANEL

All pictures courtesy of CHANEL